Calendrier bimestriel des messes --->


« Redonner une âme à l’Europe »

Les principaux pères de l’Europe étaient des chrétiens convaincus. L’urgence pour eux était d’oeuvrer pour la paix après les deux guerres mondiales qui avaient déchiré notre continent et le monde. Mais, déjà, en amont, des intellectuels chrétiens avaient pensé l’idée de l’Europe. C’est le cas du courant personnaliste d’Emmanuel Mounier qui fait du respect de la personne humaine le critère de toute action politique.

L’idée, c’est qu’il ne doit pas y avoir d’hégémonie en Europe, mais que l’on s’y rencontre, que l’on y travaille ensemble, petits et grands pays. Emmanuel Mounier était très méfiant d’une Europe qui serait libérale et dominée par le marché. Que reste-t-il de cette influence ? Une Europe souvent critiquée pour son libéralisme excessif, trop centrée sur l’économie et sécularisée jusqu’à oublier ses « racines chrétiennes ». Les concepts de « racines » ou de « valeurs » chrétiennes sont sans doutes biaisées et inopérantes. Il faudrait parler plutôt de « ressources » du christianisme.

L’Europe ne se construira que si les citoyens se rendent compte qu’ils ont des ressources communes dont ils sont responsables ensemble. Le christianisme comme « culture de l’altérité » peut être entendu.« Les chrétiens ont une pensée et une expérience de l’articulation des différences, enracinées dans l’Évangile qui tient que ce qui nous rassemble est plus fort que ce qui nous divise. La pensée chrétienne est une pensée du temps long, antidote aux angoisses du moment. Pour les chrétiens, cette vision long terme est portée par l’espérance chrétienne largement incompréhensible pour le monde contemporain. » (Jean-François Petit).

Horaire des messes
Samedi 18h30
ou        
Dimanche 10h30
en alternance

---       
Bouguenais
ou       
La Montagne
en alternance

Annonces
de la semaine

 

Temps forts 2019